A propos › Qu'est-ce que l'Urobore ?

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 20 avril 2006

Urobore ? - 1/4

Urobore

L'Urobore, version latino-française du mot Ouroboros, est le nom du serpent qui se mord la queue. Issu de la mythologie gréco-égyptienne, il symbolise à la fois l'infini et la succession des cycles. Ce qui revient en fin de compte à la même chose. Pour quelle raison ? Explications.


Relatif et Absolu

Définissons un grand concept logique. Je ne vous demande pas de croire en Dieu (je ne vous demande rien, d'ailleurs ! ;-) ). Mais ce que les occultistes appellent Dieu est autre chose que le Dieu de la religion "judéo-christiano-musulmane" exotérique (voir la partie "Généralités" de la section "Occultisme" pour comprendre ce qu'est l'exotérisme). Dieu est simplement l'Absolu. Alors que l'Univers est le Relatif. Pourquoi ? C'est très simple.

Puisque l'Univers est relatif (c'est à dire que chaque chose engendre une conséquence, que chaque chose a une cause, et que chaque chose agit sur une autre), la seule possibilité pour que l'Univers reste ce qu'il est, c'est à dire ne s'effondre pas immédiatement, est la nécessité d'un Absolu qui soit la base de référence pour l'Univers Relatif. C'est à dire la nécessité que l'Univers se fonde sur "quelque chose" qui ne soit pas Relatif.

Cet Absolu, c'est le Dieu des occultistes. Il est aussi le Néant (mais j'expliquerai ça dans la partie "Kabbale" de la section "Occultisme" ou encore dans la partie "Thésophie" de la même section) alors que l'Univers est l'Existence. Cet Absolu est la Continuité alors que le Relatif est la Discontinuité. C'est à dire que l'Absolu reste toujours fidèle à lui même, alors que l'Univers est Vivant et en changement incessant (enfin, incessant, pas tout à fait, mais tant que l'Univers reste Univers (donc Relatif) il change sans cesse). Le symbole de l'Absolu est un cercle (qui reste donc toujours lui même) alors que le symbole de l'Univers Relatif est une Ligne (c'est à dire une rupture du cercle). J'espère que pour l'instant vous me suivez. Continuons.

vendredi 21 avril 2006

L'Urobore est un cercle- 2/4

Urobore

Le cercle (donc la forme de ce serpent) est le symbole de l'infini et de l'Absolu. Un cercle n'a pas de commencement ni de fin. Le cercle symbolise donc, très logiquement, l'infini. Ce qui donc, n'a pas de fin. Au niveau du temps, l'infini n'est autre que l'Eternité. L'Eternité (contrairement à l'immortalité) est cette absence de commencement et de fin au niveau du temps (alors que l'immortalité induit la notion de "naissance" donc d'un commencement).

On peut imaginer l'Eternité comme une période de temps infinie qui n'aurait pas de début et pas de fin. En réalité, il n'en est rien : l'Eternité n'est pas une "période de temps infinie" (ce qui induirait un écoulement du temps) - l'Eternité est "l'absence de Temps".

Donc, le Temps est du domaine du Relatif et l'Eternité de l'Absolu.

Revenons à l'Urobore. L'Urobore est vivant et "s'écoule dans le temps" puisqu'll se mange la queue, et de cette "nourriture" la fait pousser simultanément. Donc, on serait tenter de dire qu'il ne symbolise pas l'infini du temps : puisque l'infini du temps est l'Eternité et que l'Eternité est l'absence de temps?. et que l'Urobore se mange la queue (donc est vivant, donc est dans le temps).

La Succession des Cycles

C'est pour cela que l'Urobore représente, dans sa forme, la succession des cycles. L'Eternité n'existe pas dans l'Univers et dans tous ses phénomènes. Mais comme l'Univers (le "relatif") se fonde sur un Absolu (Dieu, l'Essence Suprême, le Néant, etc.), l'Eternité a sa "manifestation" dans l'Univers. C'est à dire que l'Eternité, si elle n'est pas "tout à fait" ce qu'elle est en Essence, dans l'Absolu, devient la "Succession des Cycles", dans l'Univers.

Cette succession des cycles, ce renouvellement des périodes, aussi gigantesques soient-elles, exprime l'idée que l'Infini n'existe pas dans l'Univers : ce que l'on appelle Infinie dans l'Univers est quelque chose de "Très Grand" et ce que l'on appelle Eternité est quelque chose de "Très Long".

Donc, je résume : l'Eternité de l'Absolu se manifeste dans l'Univers Relatif par la Succession des Cycles. Poussons un peu plus loin.

samedi 22 avril 2006

La rupture de causalité- 3/4

Urobore

La succession des cycles induit une rupture de la Causalité entre les cycles. C'est à dire que, périodiquement, lorsqu'un cycle touche à sa fin, un nouveau cycle commence, sans réel lien entre les deux. Le seul lien qui peut s'établir entre les deux cycles ne peut se passer que par un retour à la Continuité (l'Absolu, l'Essence Suprême, le Néant, est Continu alors que le Relatif, l'Univers, l'Existence, est Discontinu : en effet, ce qui est Relatif ne peut pas continuer "sans arrêt", car le Relatif deviendrait alors Absolu ! Ce qui est impossible par la Nature du Relatif puisque le Relatif est? relatif ! ). Donc, la seule solution pour le Relatif de devenir "continu" est de perdre sa nature de "relatif" et de devenir "Absolu".

Ceci est symbolisé dans l'hindouisme par les Jours et les Nuits de Brahma (Jours = Existence = Univers Relatif = Discontinuité et Nuits = Néant = Absolu = Continuité). Ou bien encore dans la Kabbale par les Shemitoh ou grands cycles. Et par l'Urobore dans la mythologie gréco-égyptienne !

C'est pour cette raison d'impossibilité de continuité quand l'Univers est Relatif que, dans la Nature, les Cycles se manifestent par une période de début, suivant la naissance, puis par une période d'établissement, la maturité, et enfin par une période de déclin, la vieillesse, qui finit par la mort.

Il y a un moment où l'enfant, qui vient de naître, se détache totalement de ses parents. Il était uni avec sa mère et faisait Un avec Elle, et brutalement, il perd cette Union pour devenir lui-même. Cet instant n'est pas celui où il vit dans le ventre de sa mère - moment où l'enfant reçoit sa vie et son énergie de vie de sa Mère. Ce moment est le moment de la première respiration : au moment où l'Air extérieur entre dans ses poumons, il devient Vivant et son Ame le pénètre de toutes parts. A ce moment précis, il devient lui-même et prend son incarnation : il arrache l'étincelle de lumière à l'Absolu.

C'est, je le pense, l'incarnation de cette rupture de Causalité dans le cycle de la Naissance d'un nouvel enfant : le moment où l'enfant quitte le cycle de sa mère, l'existence de sa mère (la grossesse), il se coupe d'elle, "prend" son étincelle de vie à l'Absolu et commence sa propre vie et son propre cycle.

Pourtant, à chaque mort d'un cycle, un nouveau cycle est en action, et pas consécutivement : par exemple, dans le cas de la Naissance d'un Enfant qui survient au moment de la Maturité de l'Adulte parent. L'Enfant ne naît pas à la mort de l'Adulte.

Ceci est simplement par le phénomène de la rupture de Causalité : le seul lien qui peut se faire entre les cycles est un retour à une forme d'Absolu, (ou de neutralité générale), qui prendra la forme d'une rupture de "quelque chose" (j'utilise ce terme mais j'aurais pu utiliser le terme de "l'état précédent"). En fait, notez bien que le cycle de la vie de l'Adulte Parent (prenons la Mère) comporte un plus petit cycle d'existence : la Grossesse. Et ce cycle de la Grossesse se termine au moment où le cycle de la Naissance de l'enfant commence.

En fait, ceci se comprend parce que ces cycles qui se manifestent sont englobés eux même dans un Cycle gigantesque (par exemple, la naissance des enfants dans le Cycle de l'Existence de l'Humanité). Chaque cycle comporte de plus petits cycles, et chacun de ces derniers comportent encore d'autres plus petits petits cycles. Et les premiers cycles dont nous avons parlé sont eux-même intégrés dans un plus grand Cycle. Et ceci jusqu'à arriver AU Cycle, le Cycle de l'Existence, le Cycle de l'Univers - mouvement vibratoire qui tendra, à terme, à réintégrer l'Univers au Néant, à l'Absolu, à l'Essence Suprême.

Donc, l'Urobore symbolise cette manifestation des cycles que l'on retrouve, logiquement, en toute chose de la Nature, à tous les niveaux de l'Existence, et dans tous les domaines.

dimanche 23 avril 2006

L'Urobore se dépasse et le Relatif devient Absolu- 4/4

Urobore

Il y a une vérité plus profonde au fait que l'Urobore symbolise tout de même l'Infini. Certes, on pourrait dire que l'Urobore ne fait que symboliser l'infini dans le Relatif. Cependant, il y a plus : l'Urobore symbolise l'Infini parce qu'il est du POUVOIR du Relatif de se "transcender" (comprendre "de se dépasser lui même") pour DEVENIR l'Absolu ! Et au niveau de l'homme, cela signifie s'élever au dessus des cycles, en s'élevant au dessus de lui même, et rejoindre lui même l'Absolu ! Ceci est appelé l'Evolution de la Conscience ou encore Cheminement Spirituel. Mais je pourrais dire simplement? conquête de la Liberté !

C'est pour cette raison que je me sens si proche de l'Urobore. Parce que l'Urobore est la Succession des Cycles en Existence, mais est l'Infini en Essence. Et que j'aspire à rompre mon cycle d'Existence pour me retrouver moi même. Et ceci passe par la nécessité de l'Amour profond des autres, dans leurs différences et leur diversité. La seule façon de vraiment atteindre l'Essence Suprême, le Néant, n'est pas de poursuivre le Néant aveuglément (ceci est la voie des Frères Sombres qui finissent pas se désintégrer eux même par leur Quête désespérée - par égotisme exacerbé), mais de poursuivre l'Existence pour l'englober de plus en plus au sein de son C?ur.

Cet Urobore est bien mon ascendant Scorpion qui aspire, en réalité, à se transmuter en Aigle, donc à dépasser l'Urobore. A noter que ce n'est pas pour rien que le nom autrefois donné au Signe Astrologique du Scorpion était l'Aigle (voir l'égypte antique). Car ce sont les deux aspects du même signe, où le Scorpion-Urobore devient l'Aigle-Infini.

Ainsi, parce que l'Existence (l'Univers), est le reflet du Néant, (l'Essence Suprême), elle n'est autre que son miroir. Pour traverser le miroir de l'existence, donc le Miroir de l'Urobore, la solution est d'embrasser la Totalité de l'Univers dans son C?ur et dans son Esprit pour faire Un avec la Totalité, avec le Tout. Alors, à cet instant, la Conscience peut comprendre le Tout et son agencement, pour franchir le miroir et retrouver son Essence, le Néant, qui devient alors? la Liberté et l'Etreté la plus complète et absolue !

La nécessité de cette page Web

Tous les domaines présentés ici sont des domaines qui vont amener l'Homme a apprendre et à comprendre. La connaissance amène à LA CONNAISSANCE, et l'étude de l'Intellect amène à développer l'Intuition, et finalement à développer l'Amour en son sein.

Telle est la Voie de l'Urobore. Telle est la Voie du Cheminement de la Conscience Humaine. Tel est le but de l'existence de cette page Web.